Ariane Gayout, lauréate de la bourse Amélia Earhart 2021

Distinction

Créée en 1938 en l'honneur de la célèbre aviatrice américaine Amelia Earhart par le Zonta International, cette bourse dotée d’un montant de 10 000 dollars est attribuée chaque année à 35 femmes poursuivant des études de doctorat en génie aérospatial ou en sciences spatiales. Cette année, Ariane Gayout, doctorante au Laboratoire de physique de l’ENS (LPENSL), s’est vue récompensée de ce prix pour sa thèse.

Diplômée de l’ENS de Lyon en 2015, Ariane Gayout a rejoint l’École Polytechnique où elle obtient un master en mécaniques des fluides. Après un séjour à l’Université de Reykjavik en Islande, elle retourne à Lyon pour poursuivre une thèse au Laboratoire de physique de l’ENS de Lyon (LPENSL, CNRS/ENS de Lyon), au sein de l’équipe « Ondes, écoulements et fluctuations » , intitulée « Fluid Structure Interactions of Multi-Stable Pendular Systems » sous la direction de Nicolas Plihon et Mickaël Bourgoin. Son implication dans son projet de recherche lui vaudra le statut de lauréate de la bourse Amélia Earhart en 2021.

     Elle est également à l’origine du laboratoire junior PHOeBUS qui observe le vol des papillons dans des conditions de gravité similaires à celles de l’espace. Avec sa grande passion pour l’ornithologie et la physique, Ariane Gayout envisage de constituer sa propre équipe de chercheurs autour de l’aérodynamique ayant pour inspiration les oiseaux. Elle aura pour mission d’aller plus loin dans l’analyse des dynamiques des vols et du développement plus écologique des avions par le biais de technologies biomimétiques.

      L’Institut adresse toutes ses félicitations à Ariane Gayout pour cette distinction.

Contact

Communication INP