Rohini Godbole reçoit l’Ordre National du Mérite 2021

Distinction

Professeure au Centre de Physique Théorique des hautes énergies de l'Institut indien des sciences (IISc), Rohini Godbole, 68 ans, a reçu l’Ordre National du Mérite attribué par l’état français en janvier 2021. Cette distinction lui a été conférée pour les collaborations scientifiques qu’elle a menées entre la France et l’Inde au sein du Laboratoire international associé (LIA-THEP*), financé par le CNRS par l’intermédiaire de l’Institut de physique, du réseau franco-indien (INFRE-HEPNET**) et le Centre Franco-Indien pour la Promotion de la Recherche Avancée (CEFIPRA). La grande implication de cette physicienne théoricienne dans la promotion et visibilité des femmes en science a également été mise à l’honneur.

Née à Pune en 1952, Rohini Godbole a obtenu son BSc (Physique) à l'Université de Pune. Elle sort diplômée d’un master à l’Institut indien de technologie (IIT) de Bombay en 1974 et d’un doctorat à l’université de Stony Brook à New York en 1979. Elle intègre par la suite le Tata Institute à Mumbai, puis le département de physique de l’université de Mumbai (de 1982 à 1995). À l’aube des années 1990, ses travaux avec les membres du Laboratoire d'Annecy-le-Vieux de Physique Théorique (LAPTh, CNRS/Univ. Savoie Mont Blanc) Annecy ont été l’occasion pour la physicienne de forger un lien durable et fleurissant avec la recherche française. Parmi ses diverses contributions à la physique des hautes énergies, ses accomplissements portant sur la structure hadronique des photons et sur la phénoménologie de la supersymétrie sont des plus marquants.

Rohini Godbole est par ailleurs une fervente militante engagée en faveur de la participation des femmes dans les STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) et leur implication dans la science dès leur plus jeune âge.  Elle est co-auteure du livre Lilavati’s Daughters (2008), un recueil d’essais biographiques sur les femmes scientifiques indiennes. Ce livre formule une grande source d’inspiration pour beaucoup de jeunes chercheuses indiennes, les encourageant à suivre les pas de leurs ainées. Rohini Godbole est membre de la National Academy of Sciences de l’Inde (NASI), qui lui a décernée la médaille Bose. Membre de l'Académie des sciences du monde en développement, de la World Academy of Sciences (TWAS), elle a également été décorée de la Padma Shree, l’une des plus hautes distinctions civiles du pays, en 2019, par le gouvernement indien.

L’Institut adresse toutes ses félicitations à Rohini Godbole pour cette nouvelle distinction.

 

* LIA (Laboratoire International Associé) THEP (Theoretical High Energy Physics) 

** IndoFrench Network on High Energy Physics

Pour en savoir plus sur la collaboration LIA/CEFIPRA :

Contact

Communication INP